Navigation

Des nouvelles du vignoble

Beaucoup d’entre vous nous demandent des nouvelles de notre vignoble, très sévèrement touché par le gel de la nuit du 26 au 27 avril 2017. Après avoir fait un tour complet des vignes cet après-midi, voici les conclusions que l’on peut tirer.

« Sévèrement touchés » ?

Par « sévèrement touché« , comprenez que, sur les parcelles touchées, l’intégralité des rameaux a été brûlé par le gel. Même si cela semble à première vue catastrophique, c’est cependant la situation la moins compliquée à gérer pour nous, puisqu’elle a le mérite de remettre les compteurs à zéro partout, ne nous laissant pour seul choix que celui d’attendre que ce qui a été brûlé se dessèche et finisse par tomber tout seul, sans notre intervention. Avec les fortes températures de ces derniers jours, c’est exactement ce qui est en train de se passer. Cela laisse donc la place aux contre-bourgeons pour pousser tranquillement.

Une repousse encourageante

A la vigne, les signes sont dans l’ensemble encourageants, et nous recommençons à voir du vert un peu partout : les conditions climatiques actuelles – alternance de petites pluies et de journées chaudes et ensoleillées – favorisent en effet la pousse qui redémarre bien sur une majorité de parcelles, en favorisant surtout celles de Merlot.

Même les récentes plantations, dont nous craignions qu’elles n’aient trop souffert, semblent repartir.

IMG_6652Une plantation de 2016 qui repart

IMG_6659Une des parcelles qui a été préservée du gel

IMG_6666Reprise sur une parcelle de Cabernet Sauvignon

Une meilleure vision dans 2-3 semaines

Si la pousse redémarre bien, cela ne nous donne pas pour le moment plus d’informations sur notre production de Fleur Cardinale 2017. Les rameaux seront-ils porteurs de grappes ou seront-ils seulement utilisables pour la taille de l’année prochaine ? Il est encore trop tôt pour le dire. Nous avons encore 2-3 semaines pour nous faire un avis définitif, en particulier sur les parcelles qui n’ont à ce jour montré aucun signe de reprise – fort heureusement en minorité.

Une sélection accrue de la récolte à prévoir

Enfin, nos regards sont bien entendu tournés vers la vendange potentielle future. Car si les nouveaux rameaux sont fructifères, il y aura très certainement des écarts de maturité importants d’une parcelle à l’autre / sur un même pied. C’est alors que notre processus de tri très sélectif – avec des tris manuels mais surtout par densimétrie – devrait être, plus que jamais, absolument indispensable pour pouvoir écarter efficacement les baies qui n’auront pas pu être amenées à maturité optimale, malgré tous nos efforts.

Dynamisme et solidarité de toute la filière

Je voudrais souligner l’incroyable dynamisme qui s’est mis en place dans toute la filière. Si tout le monde a été très abattu pendant les dix jours qui ont suivi le gel, très vite chacun s’est remis au travail, les uns offrant des conseils aux autres et partageant leur retour d’expérience sur des situations similaires.

Efficacité de l’équipe

Nous avons la chance à Fleur Cardinale d’avoir en interne une équipe polyvalente formée à la taille, capable d’épamprer efficacement et de sélectionner avec discernement les pampres qui formeront le bois de taille de l’année prochaine. C’est une très grande force, et plus que jamais nous pouvons compter sur les compétences de chacun pour aller de l’avant.

Vous l’aurez compris, le moral est bon, et plus que jamais nous voulons croire que tout est possible, jusqu’à la fin. Surtout que nous ne savons pas les surprises que nous réserve encore la Nature… en croisant les doigts pour qu’elles soient bonnes cette fois-ci !

Au moment où vous lisez ces lignes, sachez qu’il y a toute une équipe qui se bat pour aider la vigne à se régénérer et à produire la qualité que vous connaissez.

A suivre !

Caroline Decoster