Navigation

Là-bas, au Kurdistan irakien

Ce matin, j’ai eu envie d’écrire à Mark Zuckerberg pour lui dire à quel point Facebook est, quoi qu’on en dise – et sous réserve de l’utiliser intelligemment -, un outil formidable.

Car ce matin, via notre page Facebook, un certain Sana m’envoie une photo d’une bouteille de Château Fleur Cardinale 2010, en me disant très simplement qu’il va l’ouvrir pour le déjeuner – le message est accompagné d’un smiley très chouette.

Petite précision, et pas des moindres : Sana écrit du Kurdistan irakien.

kurde facebookA ce moment-là, je suis derrière mon ordinateur, dans les chais de Fleur Cardinale, et je dois dire que je suis plutôt stupéfaite / curieuse / amusée. Je décide donc d’entamer la conversation, car la situation est loin d’être banale.

J’apprends que Sana est kurde, et qu’il est passionné de vin. Il suit notre page Facebook depuis plus de deux ans.

Il me raconte qu’il a acheté la bouteille de Fleur Cardinale 2010 à Toulouse en 2012, alors qu’il était en France pour 3 ans. Il a également visité Saint-Emilion en 2011.

Aujourd’hui, il habite Slemani, la deuxième grande ville du Kurdistan irakien.

C’est donc là-bas que Sana a ouvert ce midi notre vin, avec son ami Bnar. En amateur averti, il a préparé le vin en le plaçant au préalable dans une carafe à fond plat quelques heures avant le déjeuner. Et pour accompagner ce millésime 2010 (ou l’inverse, au choix), Sana a cuisiné une grillade d’agneau.

Sympa, il m’a même envoyé cette photo souvenir, que je partage avec vous.

13901940_1216876515018940_1073019278_oSana (à droite) et son ami Bnar

Alors, quand Mark Zuckerberg s’est lancé en 2004, il n’imaginait certainement pas que, parmi toutes les possibilités offertes par Facebook, il y aurait celle qui permettrait entre autres à un vigneron de Saint-Emilion de pouvoir tranquillement discuter avec un amateur de vins kurde situé à presque 5000 kms de là !

Mark, si tu me lis (on ne sait jamais) : merci.

Très bonne fin de semaine à Sana et à tous les amateurs de vins qui nous lisent !

Caroline Decoster

kurdistan irakien